Historique

Historique

L’enseignement dans le domaine technique s’est affirmé dès le début du XIXe siècle parmi les valeurs culturelles de la ville de Cluj-Napoca. La réalisation de l’état national roumain unitaire, le 1 décembre 1918, a ouvert de nouvelles perspectives pour l’enseignement à tous les niveaux. Le 1 février 1920 est créée l’École Supérieure Industrielle ; cette nouvelle institution d’enseignement passe par une série de réorganisations successives et devient en 1922 l’École des Conducteurs Techniques. C’est l’unique école de ce niveau du pays, ayant un profil électromécanique et étant le précurseur de la Polytechnique de Cluj.

Une autre école à profil technique créée en 1920 a été l’École des Conducteurs de Travaux Publiques, spécialisation ponts et chaussées, véritable précurseur de la Faculté de Génie Civil. L’École des Conducteurs Techniques, dont le prestige a été reconnu par l’industrie roumaine, a été réorganisée en 1937 en tant qu’École des Sous-ingénieurs en Électromécanique.

En 1947, suite à un mémoire adressé au Ministère de l’Éducation Nationale concernant la création d’une École Polytechnique à Cluj, regroupant trois facultés : Génie civil, Électromécanique et Sylviculture, sur la base de la Loi de réforme de l’enseignement d’août 1948, a été créé l’Institut de Mécanique de Cluj, qui comprenait une faculté avec deux sections : Termo-technique et Machines-Outillages. La demande croissante pour les cadres techniques a conduit à la transformation, en 1953, de l’Institut de Mécanique en Institut Polytechnique de Cluj.

Après la Révolution de 1989, l’enseignement supérieur roumain a retrouvé sa place à l’entrecroisement de la tradition roumaine et du système occidental. À partir de 1992, l’Institut Polytechnique a changé son nom, devenant l’Université Technique de Cluj-Napoca, et les trois facultés existantes à cette époque ont engendré, par un processus de restructuration, sept facultés : la Faculté d’Automatique et d’Informatique, la Faculté d’Électronique, de Télécommunications et de Technologie de l’Information, la Faculté de Génie Électrique, la Faculté de Génie Civil, la Faculté de Constructions de Machines, la Faculté de Génie Mécanique, la Faculté de Science et d’Ingénierie des Matériaux (qui devient en 2011 la Faculté d’Ingénierie des Matériaux et de l’Environnement), ainsi que le Collège Universitaire Technique, Économique et d’Administration. En 1998, la structure de l’Université Technique de Cluj-Napoca est complétée par la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme, et en 2007 par la Faculté d’Installations.

A partir de 2012, l’Université Technique de Cluj-Napoca regroupe 12 facultés, suite à la fusion avec l’Université de Nord de Baia Mare, qui devient le Centre Universitaire Nord de Baia Mare, regroupant la Faculté d’Ingénierie, la Faculté des Lettres et la Faculté des Sciences.

En 2003, l’Université Technique de Cluj-Napoca devient membre de l’Association Européenne des Universités (EUA) et en 2007 – membre de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF).

Les résultats de l’activité didactique, de recherche, de management universitaire et de coopération internationale, ainsi que l’activité d’amélioration de la qualité de l’enseignement, conformément aux standards européens, ont été appréciés par l’Agence roumaine pour l’assurance de la qualité dans l’enseignement supérieur (ARACIS), qui a accordé à l’Université Technique de Cluj-Napoca le qualificatif de « Haut degré de confiance ». L’Université Technique de Cluj-Napoca est aujourd’hui une institution d’enseignement supérieur moderne, en pleine évolution, qui confirme ses disponibilités pour la création scientifique et culturelle. Elle se présente comme une « Université de Recherche Avancée et de Formation » et fait partie des 12 premières universités du pays, selon l’Ordre du Ministère de l’Éducation Nationale no. 5262 du 5 septembre 2011, concernant le classement des universités accréditées du système national d’enseignement.